À Lolo

Lolo,

Quand je t’ai vu la première fois, tu arrivais sur la mezzanine, tel un viking, grand, costaud, jovial, les cheveux blonds et longs sur la nuque et rigolant la bouche grande ouverte, tu m’as dit : woo … c’est toi le director ? Moi je veux adhérer au Chapter, moi, je me suis dit : tiens voilà un sérieux spécimen… Mais comment dire non à tant de conviction ?

Et on t’a revu de samedi en samedi, on a commencé à te connaître, un jour tu m’as dit : woo … je veux m’occuper du bar, avec moi ça va tourner… et effectivement le bar a bien tourné…

Car Lolo tu aimais rendre service et accueillir les bikers.

Et de semaines en semaines, tu as pris ta place, et quelle place ! Nous t’avons apprécié, car Lolo tu as un cœur gros comme ça !!!

Lolo tu étais de toutes les sorties, toujours ton grand sourire accroché à ta bouche, toujours dépoitraillé avec un simple tee-shirt sur le dos, car ton grand cœur réchauffait ta grande carcasse.

Tu roulais toujours derrière, en serre file, et regardant dans mon rétro, en voyant les phares si caractéristiques de ton tri-glide, je savais que le convoi était au complet et en sécurité.

Lolo tu aimais veiller sur tes copains.

Outre ta fille, ta famille et Véro, qui t’a adouci et calmé, le Chapter et ton tri-glide étaient une grosse part de ta vie. Tu as donné beaucoup de ton temps pour accompagner et perfectionner d’autres pilotes, à qui tu as su donner confiance.

Lolo tu aimais partager ta passion…

Malheureusement la maladie est passée à l’attaque, mais tu t’es défendu avec obstination, et avec ton copain Jack, tu disais souvent c’est grâce à lui que je m’en suis sorti. Lolo tu es un battant…

Tu venais nous voir à la concession avec ta bouteille d’oxygène, juste un peu moins souriant mais sans une plainte ou un gémissement. Nous savions que c’était dur pour toi, mais tu ne montrais rien. Lolo tu n’aimais pas que l’on s’apitoie sur ton sort, tu ne voulais pas embêter tes copains avec tes problèmes,

Pendant ta rémission, tu as bien profité de ta passion, je me rappelle de quelques soirées mémorables, à Gérardmer ou Bordeaux par exemple ou tu riais avec Véro à gorge déployée.

Lolo, sans te voir nous savions que tu étais présent avec nous,

Lolo tout le Chapter te connaissait, nous avons tous profité de ta protection dans les convois, et apprécié ta gentillesse, ton sens du service, ta rude franchise, tes rares coups de gueule, tes yeux pétillants de malice.

Tu es toujours comme Life Member, un membre à part entière de ton Chapter et tu seras dans nos esprits, notre cœur et nos sorties toujours présent.

Lolo, bon ride sur les routes éternelles, avec tes couleurs que tu portes fièrement, veille sur ton Chapter, profite des beaux paysages vus d’en haut, et gaz !!!

Patrick

Les photos du « Dernier Ride de Lolo » sont visibles ->ici<-